Saturday, June 24, 2017

"For the olive tree is like John. He foretold a symbol of his Lord."

Saint Ephrem The Syrian.
   

    In this hymn Ephrem argues that the priesthood and the kingship of the Chosen People have passed through Christ to include the Gentiles along with the Jews. Through Moses and Solomon these offices were bestowed on the Jewish people (str. 1). Zechariah's prophetic vision of two olive trees shows the continuation of these two lines in two covenants, one for Jews, the other for Gentiles (str. 2), but it also presents the typological key for understanding that Jesus is the Messiah, the Anointed One. The olive branch brought back by the dove after the Flood symbolizes not only peace but also Jesus, the Anointed, the First-born of the dead (str. 3-4). The entry into Jerusalem from the Mount of Olives, the anointing of Christ by the sinful woman, the preparation of the way of Christ by John the Baptist all are interwoven with the oil of the olive tree, thus implying that Jesus is heir to the priesthood and kingship (str. 5-9). The properties and uses of olive oil itself also point to Christ and his followers: steadfastness (str. 10), the anointing of athletes (str. 11-13), oil as a means of easing conflicting forces (str. 14).

The same melody
 1 - Oil in the likeness of the Heavenly One became the giver of kingship.
From the horn [of oil] a pure cloud descended upon the head of a body,  
as God descended upon the top of the mountain  and gave brightness to Moses,
and Solomon received brightness symbolically.

From the horn of messiahship. From the People to the peoples it went out.
Instead of the few, many will be anointed and cleansed.
Refrain: Blessed is He Who gave eyes to the peoples to see the symbols of the Son, the Anointed.

Saturday, June 17, 2017

Événements de la vie de Saint Jean le Précurseur
préfigurant la vie monastique.

Saint Théophane le Reclus.
   
     
Saint Théophane
 le Reclus.
       Comme il est bon de se trouver dans un Désert pour la fête de saint Jean, Prophète, Précurseur et Baptiste du Seigneur! Le saint Précurseur fut en effet le premier habitant du désert après la naissance du Christ. Tous les ermites après lui marchèrent sur ces traces, s'inspirant de son exemple et imitant son mode de vie, Tous ceux qui abandonnent le monde doivent donc scruter les évènements caractéristiques de la vie de Jean, le Précurseur du Seigneur, afin de s'en inspirer dans leur propre vie. Venez sœurs, apprenons du Précurseur ce qu’est la vie de renoncement au monde ! vous saviez pourquoi vous y êtes prédisposées plus que d'autres !

Saturday, June 10, 2017

Mother Mariam…How can I become a "saint"?.

    This is how that little girl stood in front of me last Sunday after lunch, posing the question, the most important of all questions… I looked at her with the same childhood tenderness that was drawn on her beautiful face and asked her… “How old are you?” She replied “six years and a half”. I said: “I have many questions to answer, but yours is the most important. I will answer you next Sunday… ask your mother to read the answer for you…

Saturday, June 3, 2017

“ L’Esprit souffle où Il veut”

   Le mystère de l’Église remonte plus loin que l’histoire. Maints textes en parlent : “ nous, que Dieu avait élus en lui avant la création du monde, pour être saints… mystère caché de toute éternité en Dieu” (Eph.1.4, 3.9). Sa préexistence dans la sagesse de Dieu souligne la nature méta-historique de l’Église. Si toutes les formes de la vie sociale sont contingentes, peuvent exister ou ne pas exister en fonction de l’évolution historique, par contre, l’Église ne provient pas de l’histoire, mais fait irruption dans le monde, car justement, sa genèse est ailleurs. Tout comme “l’Agneau immolé dès la fondation du monde”, hors du temps, entre dans l’histoire et s’immole “sous Ponce Pilate” et “ à Jérusalem”, se situant très exactement dans le temps et dans l’espace; de même, l’Église “cachée de toute éternité” en Dieu, pré-commencée au paradis, préfigurée en Israël, descend du ciel dans les langues de feu, entre dans l’histoire à Jérusalem et le jour de la pentecôte. Elle descend du ciel et elle remonte des profondeurs ontologiques préétablies du monde. C’est la manifestation graduelle du caché, se dirigeant vers “la plénitude de Celui qui remplit tout en tous” (Eph.1.23). Toutes les créatures sur la terre, sous la terre et au ciel plient les genoux et convergent dans le plérôme du totus Christus .

Saturday, May 27, 2017

Pour les Pères, la Bible est le Christ.

La lecture dans le Christ : l’A priori Orthodoxe
    La meilleure façon de définir la spiritualité orthodoxe, c’est de dire qu’elle est essentiellement biblique, mais il faut saisir le sens orthodoxe, ecclésial du terme. Les Pères de l’Église vivaient de la Bible, pensaient et parlaient par la Bible avec cette admirable pénétration qui va jusqu'à l’identification de leur être avec la substance biblique elle-même.
    L’exégèse pure en tant que science autonome n’a jamais existé au temps des Pères. Si on se met à leur école, on comprend immédiatement qu’il ne s’agit jamais d’une école exégétique soit historique, soit allégorique, méthode d’Antioche ou d’Alexandrie. L’exégèse patristique présente toute la gamme où chaque tendance trouve sa place légitime. Il s’agit du fait fondamental de toute lecture biblique : la Parole lue et écoutée conduit toujours à la Personne vivante du Verbe. Le Christ n’est jamais limité par le sens didactique, catéchétique, ni par aucun autre sens de ses propres paroles. Tous nos sens utilitaires et pragmatiques, tout ce qui est curiosité et question, se subordonnent au fait de la révélation de la Présence la plus réelle et de son illumination. Saint Jean Chrysostome prie ainsi devant le livre saint : “Seigneur Jésus-Christ, ouvre les yeux de mon cœur afin de comprendre et d’accomplir ta volonté… illumine mes yeux par ta lumière… Toi seul, l’unique Lumière”. Et saint Marc : “L’Évangile est fermé pour les efforts humains, l’ouvrir, c’est le don du Christ”. Saint Éphrem conseille : “Avant toute lecture, prie et supplie Dieu pour qu’Il se révèle à toi”.