Saturday, December 31, 2016

Le Cierge de Saint Séraphim de Sarov.

   Parmi les choses ayant appartenu au bienheureux Serafim (de Sarov), les sœurs, qui étaient expulsées du Monastère de Diveïevo en 1927, conservaient soigneusement dans un précieux coffre un petit cierge: Quand "Mère Frossia" sortait ces reliques afin que les pèlerins puissent les vénérer, le cierge était d'ordinaire à part, personne ne le remarquait. Un jour, je lui demandai ce qu'il avait de singulier. Et elle me raconta son histoire.
   Le cierge datait de l'époque de "Saint Serafim". Il l'avait offert aux moniales juste avant de mourir en leur disant: "L'une d'entre vous ira en tenant ce cierge à la rencontre de mon corps quand il sera transporté et inhumé à Diveïevo. Car ma dépouille ne restera pas à Sarov, je viendrai vous retrouver à Diveïevo."

Saturday, December 24, 2016

The Nativity of Christ.

Saint Theophan the Recluse.

   Glory to Thee, O Lord!. Once again we greet the awaited bright days of Christ's Nativity. Let us be glad and rejoice. In order to raise our festivities to a higher level in these days, the Holy Church has intentionally instituted a fast before them - a certain amount of constraint, so that as we enter the festive period we might feel as though we were coming out into freedom. Nevertheless, the Church in no way desires that we give ourselves over to mere sensual delights and fleshly pleasures. Since the Church has from olden times called these days sviatki ("holy days"), they require that our very rejoicing on these days be holy, as they are holy. So that those who rejoice might not forget themselves, the Church has placed a short hymn upon our lips to glorify the newborn Christ, by which the flesh is settled down and the soul is uplifted, showing the proper occupations for these days: "Christ is born, give ye glory" (Nativity Canon).

Blessed Nativity 2016.

Saturday, December 17, 2016

Our Holy Monastic Father Nicholas, the Former General.

Feast day 24 December.

   Our venerable father Nicholas was a general in the army of the "Greek Emperor Nicephorus", having under his command a number of regiments. In those days "Nicephorus" was at war with the "Bulgars", and "Nicholas" received orders to lead his troops against the foe. One evening, on the way to engage the barbar­ians, he entered a hostel, intending to lodge there. After sup­ping with the innkeeper, he prayed, then lay down to sleep. At the second and again at the third watch of the night, the inn­keeper's daughter, wounded by lust, quietly approached his bed, awoke him, and tried to entice him to commit fornication.

Prayer of Saint Ignatius the Antiochian.

   Trusting, O Lord, in the abyss of Thy loving-kindness, I offer Thee this prayer from my foul mouth and my unclean lips.
    Remember me, for Thy holy name was invoked over me and Thou hast redeemed me with the price of Thy blood, for Thou hast sealed me with the betrothal of Thy Holy Spirit and Thou hast raised me from the depth of my trans­gressions, that I should not be seized by the enemy.

Saturday, December 10, 2016

De la dérision à la guérison.

Saint Jean de Kronstadt.
   

   En 1855, lorsque Jean eut achevé les cours de l'académie, il reçut la proposition de prendre pour femme la fille de l'archiprêtre de la cathédrale de Kronstadt, Élisabeth Nevitsky et d'occuper la fonction de prêtre de ladite cathédrale. Jean accepta avec joie, considérant avoir reçu dans son rêve l'expression de la volonté de Dieu,
    Le mariage du père Jean, exigé par les usages de notre Église pour les prêtres qui effectuent leur service dans le monde, était une formalité pure. En effet il a vécu avec sa femme comme frère et soeur. Le jour de leur mariage, il lui dit : "Lise, des familles heureuses, il y en a suffisamment. Mettons nous, toi et moi, au service de Dieu". Et il garda jusqu'à la fin de sa vie une parfaite virginité.
    Dès son premier contact avec ses ouailles, il prit conscience du travail qui l'attendait. Il y avait là un champ d'activités pastorales au moins aussi grand que dans les lointaines contrées païennes. L'athéisme, l'hétérodoxie, les sectes, sans parler de l'indifférence religieuse y étaient florissants. Kronstadt était un lieu d'exil administratif pour toutes sortes de malfaiteurs de la capital.

Saturday, December 3, 2016

Il n’y a pas de dualisme ontologique
entre l’Eglise et le monde.

Monseigneur Georges Khodr.

   Il est dans la nature de la foi de lier le croyant à ce qui n'est pas de ce monde, à une logique qui n'est pas celle du monde, mais qui la dépasse par le haut.
   L'Église comme assemblée eucharistique, comme instrument et lieu du salut n'a pas reçu de lumière propre concernant l'organisation du monde. Elle est un réceptacle de la Révélation. De même que c'est par un accident historique qu'elle a fondé des écoles et qu'elle doit - l'humanité étant devenue majeure -les abandonner à des pédagogues professionnels, de même elle est à l'heure actuelle impérieusement appelée à construire la cité des hommes avec tous les hommes. Mais elle ne se transformera pas pour autant en une entreprise de ce siècle. Elle ne dirigera rien, n'étendra aucune souveraineté, ne suscitera aucun parti. Son être doxologique disparaîtra dans le travail, sa parole se fera silence.